Son histoire

Un contexte

En un demi-siècle, les rapports entre culture et économie ont radicalement évolué. La question qui se pose aujourd’hui est celle de la place de la population, de l’humain dans cette évolution.

Il s’agit d’essayer de resituer la logique actuelle de développement territorial et de valorisation patrimoniale dans un entre-deux, où la population retrouverait toute sa place, en essayant de désormais faire « avec » plus que « pour » la population.

 

Un métier

Le métier d’archéologue est relativement récent et en constante évolution. L’ouverture de l’archéologie préventive à la concurrence au début des années 2000 a fortement contribué à de nombreuses évolutions de la profession et de ses conditions d’exercice.

 

Un constat

Aujourd’hui, l’ouverture des chantiers de fouilles à la population, et plus généralement, l’accès des publics au patrimoine ancien est rare et les études démontrent que seules certaines catégories socio-économiques y ont un réel accès. On ne peut que déplorer ce défaut de démocratisation et d’accès des populations au patrimoine de leur territoire, et notamment des publics empêchés.

P1020554